Bonjour, je suis Webmaster à Oullins à proximité de Lyon.
Passionné de nouvelles technologies et de Web, j'accompagne les entreprises désireuses de développer leur présence en ligne.

Recherche vocale VS Action vocale : quel impact sur le référencement ?

Recherche vocale VS Action vocale : quel impact sur le référencement ?

La recherche vocale, c'est nouveau, c'est sexy, bref c'est la préoccupation du moment !
En réalité, la recherche vocale existe depuis 2011 lorsque Siri a fait son apparition.

L'une des plus grandes questions concernant cette technologie tourne autour de la façon dont elle va changer les habitudes de consommation et les tendances de recherche.

Alors que la recherche vocale est entre les mains du public depuis un certain temps maintenant, elle a gagné en popularité à un rythme lent mais régulier. Aujourd'hui, 27% des utilisateurs américains de smartphone activent les fonctions de recherche vocale une fois par semaine ou plus.

L'une des principales raisons pour lesquelles la recherche vocale a récemment progressé, comme l'a noté M. Sidor, est liée à la transition de la recherche vocale à l'action vocale.

 

La recherche vocale est exactement ceci : Poser une question à un moteur de recherche et une réponse est retournée avec les résultats de recherche concernés.

Les actions vocales, cependant, permettent aux utilisateurs de susciter une activité.

L'action vocale peut amener Google à vous donner la température extèrieure. Elle peut commander un Uber, programmer un rendez-vous dans le calendrier ou passer une commande.

C'est ce que veulent les utilisateurs. Contrôler le monde autour d'eux sans jamais s'interconnecter avec un clavier ou un écran.

À ce stade, cependant, la recherche vocale est encore contrainte à des fonctions relativement basiques.

Le paysage actuel de la recherche vocale

Lors de la conférence Google I/O l'année dernière, Sundar Pichai a noté que la recherche vocale commande maintenant 20% des requêtes présentées via l'application Google et les appareils Android.

Bien que cela soit impressionnant, la recherche vocale offre encore peu de variance entre les requêtes activées par la voix et les requêtes dactylographiées. Les résultats donnés aux utilisateurs sont encore largement identiques; les utilisateurs reçoivent une page de résultats (éventuellement comportant un extrait vocal) et l'expérience de recherche reste la même à partir de là. Outre les cas où un utilisateur mobile demande des instructions, il existe peu de variance entre les deux modalités de recherche.

L'impact le plus important concerne surtout le référencement; nous allons nous y plonger un peu plus tard.

En l'état actuel des choses, la fonctionnalité vocale est encore relativement simpliste et n'est capable que de piloter des tâches de base.

Nous sommes cependant confrontés à une divergence où la technologie de machine learning DeepMind de Google est destinée à être intégrée à des produits comme Google Home qui permettront à l'IA d'apprendre et de s'adapter à un rythme plus rapide.

 

Action vocale: l'avenir de la recherche

Google Home, la réponse de l'entreprise aux appareils Alexa et Echo d'Amazon, a beaucoup de terrain à gagner si elle souhaite avoir une chance de rivaliser avec ces produits sauvagement populaires; Echo a déjà vendu 8,2 millions d'unités depuis environ deux ans.

Ce qui est plus difficile pour Google, c'est qu'Alexa possède déjà 10 000 compétences ; en hausse de 9 000 depuis un an.

Google, cependant, ne recule jamais devant un bon défi; le géant de la recherche a annoncé récemment son lancement d'Actions sur Google , qui permettra aux développeurs de créer des actions pour Google Assistant .

Les développeurs peuvent créer deux types d'actions : directe et conversationnelle.

Les actions directes sont des actions simples auxquelles les gens sont actuellement habitués. Demandez à Google de jouer une chanson en particulier, et elle sera jouée. Demandez à Google de vous rappeler quelque chose et ce sera aussi fait.

Les actions conversationnelles, cependant, sont plus un dialogue de va-et-vient complexe qui aboutit à une certaine action.

Cette vidéo de Google avec Scott Huffman, vice-président de l'ingénierie pour Google, explique parfaitement cette interaction et la différence entre les deux.

Google apporte déjà aux développeurs une aide pour créer ces actions de conversation grâce à son service de création, API.AI.

Ce qui rend ce type d'interaction AI est particulièrement importante pour Google et ce qui pourrait lui permettre d'éclipser toute concurrence est le fait que ces actions sont sur le point d'être disponibles dans un écosystème de périphériques. Ces actions pourraient potentiellement être activées sur Google Home, Allo, Pixel, et éventuellement sur les ordinateurs de bureau.

Tout cela est très intéressant, mais pose une question importante et imminente dans l'esprit de chaque entrepreneur et référenceur :

Qu'est-ce que cela signifie pour le référencement ?

Oui, c'est clair que cette technologie aura sans aucun doute des répercussions dramatiques sur le référencement.

Ces impacts, cependant, sont susceptibles d'être inexistants pendant un certain temps.

La recherche vocale existe depuis moins de 10 ans et ses effets sur le référencement commencent seulement à se faire sentir.
En ce qui concerne les actions vocales, la technologie en est encore à ses balbutiements et a un long chemin à parcourir avant de pouvoir influencer de manière viable les résultats de recherche.

Si vous craignez d'avoir besoin d'optimiser votre site pour une technologie que vous ne saisissez pas pleinement, ne soyez pas inquiets. Aujourd'hui, ses effets sont mineurs et il faudra encore quelques années avant de devoir agir.

 

Selon vous, comment les actions vocales vont révolutionner la recherche en ligne ?

Version AMP de l'article