Bonjour, je suis Webmaster à Oullins à proximité de Lyon.
Passionné de nouvelles technologies et de Web, j'accompagne les entreprises désireuses de développer leur présence en ligne.

Une nouvelle étude démontre l'influence négative des médias sociaux sur le bien-être des enfants

Les médias sociaux ont un effet négatif sur nos enfants.

Une nouvelle étude de l'Université de Sheffield a révélé que les enfants qui passent plus de temps sur Facebook, WhatsApp et Snapchat sont moins heureux que leurs pairs qui les utilisent moins souvent.

"Nos résultats suggèrent que passer plus de temps sur les réseaux sociaux réduit la satisfaction que les enfants ressentent avec tous les aspects de leur vie, à l'exception de leurs amitiés", ont écrit les chercheurs dans leur étude.

Les médias sociaux influent sur la façon dont les enfants se sentent au sujet de leur travail scolaire ainsi que de l'école qu'ils fréquentent. Les enfants ont également tendance à se sentir moins satisfaits de leur apparence, leur famille et leur vie en général. L'étude a également noté que "les filles souffrent d'effets négatifs plus élevés que les garçons".

Même une heure de surf des médias sociaux chaque jour peut réduire le bonheur de l'enfant jusqu'à 14%, a révélé l'étude.

"Ce n'est pas un effet trivial, il est trois fois plus important que l'effet négatif estimé sur le bien-être d'être dans un ménage monoparentale et est également plus grand que l'effet des jeux de hasard", ont déclaré les chercheurs.

Alors que la plus grande majorité des enfants utilisant les médias sociaux sont des adolescents, les jeunes enfants utilisent de plus en plus de plateformes comme Facebook et WhatsApp. Bien que la plupart des plateformes prévoient un âge minimum d'utilisation de 13 ans, la validation est rarement requise. En fait, un sondage auprès de la chaîne BBC pour enfants a révélé que plus de 75% des 10 à 12 ans avaient des comptes sociaux.

L'étude, basée sur un grand échantillon représentatif des 10 à 15 ans entre 2010 et 2014, a décrit les médias sociaux comme une partie essentielle de la vie des enfants, souvent comme leur "principale interface" avec le Web.

"Ce sont des découvertes importantes compte tenu du rôle central des réseaux sociaux dans la vie des enfants, et le fait que le bien-être de l'enfance ait été démontré dans des recherches antérieures pour avoir des effets persistants sur la vie adulte", ont écrit les chercheurs. "Nos résultats suggèrent que les interventions visant à limiter les utilisations des médias sociaux pendant l'enfance peuvent contribuer à améliorer le bien-être".

Version AMP de l'article