Bonjour, je suis Webmaster à Oullins à proximité de Lyon.
Passionné de nouvelles technologies et de Web, j'accompagne les entreprises désireuses de développer leur présence en ligne.

G Suite sort le grand jeu côté sécurité, suffisant pour devancer Microsoft Office ?

G Suite sort le grand côté sécurité, suffisant pour devancer Microsoft Office ?

Dans au moins un secteur en particulier, Microsoft a un avantage profondément significatif sur Google.

Google a fait de sérieux progrès pour convaincre les entreprises d'utiliser les offres de G Suite. Malgré ses meilleurs efforts jusqu'à présent, Google semble encore jouer le second rôle face à Microsoft Office pour les grandes entreprises.

L'un des plus grands défis que l'entreprise doit relever dans ce domaine est que ses outils G Suite ne sont pas identiques aux programmes populaires de Microsoft comme Word, Excel, PowerPoint et autres. Joe Mariano, analyste senior chez Gartner souligne la lutte de Google très efficacement :

"Les entreprises ont été enracinées dans la pile de Microsoft depuis presque toujours.. Elles ont des problèmes pour s'en éloigner parce que cela représente beaucoup d'investissements, que ce soit dans les personnalisations ou dans la manière d'utiliser ces outils".

Certaines entreprises ont toutefois opté pour le changement et semblent tirer profit de la transition. Telus International et ses 25 000 employés sont passés à la suite Google il y a quatre ans et sont très satisfaites du résultat, comme l'a noté le responsable des systèmes d'information de la société, Michael Ringman :

"Nous avons relevé une meilleure collaboration, une meilleure communication et franchement eu un meilleur engagement de la part des employés depuis le déploiement de G Suite".

Google fait une autre poussée pour convaincre les entreprises d'adopter G Suite à la place des ensembles d'outils actuels. Le 31 janvier, Google a publié un post de blog annonçant diverses améliorations de sécurité à ses produits G Suite qui sont actuellement exploités par plus de trois millions d'entreprises.

Le but principal des mises à jour est de permettre aux utilisateurs d'être mieux protégés contre les escroqueries et les piratages issus du phishing. L'amélioration la plus significative est que les administrateurs informatiques sont désormais en mesure d'exiger des employés de l'entreprise de transporter "physiquement" des clés de sécurité pour accéder aux données de l'entreprise.

Alors que Google a déjà mis en place un processus de vérification en deux étapes en 2011, l'entreprise cherche à s'assurer que les informations de ses utilisateurs sont encore protégées par ses applications.

La nouvelle fonctionnalité demanderait (pour ceux qui choisissent de l'utiliser) qu'une clé physique soit nécessaire pour se connecter et accéder à l'information au lieu d'un code PIN. Cela rend le piratage des données de l'entreprise beaucoup plus difficile parce que les pirates informatiques auraient besoin de voler physiquement la clé d'accès d'un employé.

En plus de cette couche supplémentaire de sécurité dans G Suite, Google étend sa technologie de prévention des pertes de données (DLP) (déjà présente dans Gmail) à Google Drive.

Cela signifie que les administrateurs système sont habilités à définir des règles qui rendent les fichiers qui incluent des données sensibles, tels que les numéros de carte de crédit, non téléchargeables ou partageables.

La technologie DLP examinera efficacement le contenu dans les fichiers, la recherche de formats de données sensibles et marquera ces documents afin qu'une suppression être menée. En ce qui concerne la messagerie, Google améliore également son offre de sécurité.

"Tous les services de courrier électronique avec lesquels vous échangez des courriels peuvent ne pas disposez des mêmes niveaux de protection. C'est pourquoi nous offrons une protection supplémentaire en vous donnant la possibilité d'apporter vos propres certificats pour le cryptage S/MIME. Les administrateurs seront en mesure d'appliquer l'utilisation S/MIME et définir des règles DLP en fonction des besoins spécifiques de l'unité organisationnelle."

En outre, Google ajoute l'intégration de BigQuery avec Gmail. BigQuery est un système qui permet aux administrateurs d'analyser les cycles d'activité des utilisateurs. Grâce à son unification avec Gmail, des tableaux de bord peuvent être créés pour afficher le nombre de courriels envoyés par jour, où les courriels ont été envoyés, ainsi que d'autres données pertinentes.

Ce qui rend cette intégration particulièrement significative, c'est qu'elle ajoute également la capacité de suivre et signaler des violations à la politique de partage d'informations d'une entreprise. Les entreprises peuvent désormais appliquer ces règles sur Google Drive et Gmail.

Cette fonctionnalité est toutefois probablement la plus puissante quand il s'agit de restreindre les données qui peuvent être stockées ou partagées dans les dossiers du lecteur car elles ont tendance à contenir de plus grandes quantités d'informations sensibles. Il est crucial pour les entreprises d'avoir un contrôle aussi précis que possible sur l'accès aux données des employés et sur leurs activités, car il est courant pour les grandes entreprises de partager des données avec leurs collègues et partenaires, créant une menace d'autant plus grande chaque fois qu'elles sont partagées.

Toutes ces nouvelles fonctionnalités de sécurité ne sont accessibles qu'aux utilisateurs de l'édition Premium de G Suite Enterprise.

Tous ces ajouts devraient permettre à Google pour être en mesure de mieux rivaliser avec les outils Microsoft Office. Il y a encore une grande chance, cependant, que les grandes sociétés hésitent à se convertir aux offres de Google en raison de leur historique avec Microsoft. La transition vers un nouvel ensemble d'outils se révélerait être une contrainte massive pour les grandes entreprises avec des quantités gigantesques de fichiers et de données. Beaucoup n'ont aucun désir ou motivation pour convertir et transférer toutes ces données vers Google ; mais ces dernières mises à jour pourraient faire l'affaire.


Pensez-vous que ces nouveaux protocoles de sécurité seront suffisants pour convaincre les entreprises de passer sur G Suite ?

Version AMP de l'article