Bonjour, je suis Webmaster à Oullins à proximité de Lyon.
Passionné de nouvelles technologies et de Web, j'accompagne les entreprises désireuses de développer leur présence en ligne.

3 technologies qui vont influer sur l'Internet de demain

3 technologies qui vont influer sur l'Internet de demain

L'Internet a mûri depuis des débuts modestes au cours de la dernière décennie pour devenir un substitut stable pour pratiquement toutes les activités du monde réel, y compris les banques, le commerce, les rencontres et les affaires. Mais au cours des dernières années, nos attentes pour le World Wide Web, en particulier en tant que spécialistes du marketing, semblent se consolider. Et tandis que les progrès sont constants (une nouvelle plate-forme publicitaire, par exemple, ou un nouveau réseau social), les percées majeures semblent avoir bloqué.

Tout comme l'Internet d'aujourd'hui a peu de ressemblance avec l'Internet d'il y a 10 ans, je parie mon poids en Bitcoin qu'Internet dans 10 ans aura peu de ressemblance avec l'Internet d'aujourd'hui. En fait, les experts numériques (tels que Ray Kurzweil de Google) prédisent un taux d'avancement technologique au cours des 20 prochaines années qui surpassera ces deux dernières années. Les principaux bienfaiteurs dans cet avancement seront des secteurs tels que l'exploration spatiale, la santé, les énergies renouvelables et le transport, mais Internet lui-même et le rôle joué par les sites Web et les médias sociaux dans nos vies va sûrement passer par des révolutions.

Voici trois tendances émergentes qui pourraient changer Internet comme nous le connaissons et fournir l' occasion d'une singularité de taille pour les entrepreneurs et les commerçants assez courageux pour faire preuve de créativité avec notre avenir numérique.

 

1. L'Intelligence Artificielle

L'intelligence artificielle n'est plus un fantasme de science-fiction; elle existe pour de bon. Elle prendra de l'importance dans les cinq prochaines années, l'IA est en passe de ressembler à la révolution de l' électricité à la fin du 19ème siècle , lorsque des centaines d'appareils non-électroniques (tels que des outils, des lampes, et des calculatrices) ont été réimaginés par des produits électroniques. De même, la disponibilité de l'IA ouvrira la porte à des versions technologiquement améliorées d'innombrables objets quotidiens, y compris des applications et des sites Web.

Google et Facebook, sans surprise, prennent les devants. Les deux développent des systèmes alimentés par l'IA qui fournissent des réponses en temps réel à n'importe quelle question possible, tout comme un moteur de recherche personnalisé fournit des réponses directes au lieu de suggestions de liens. Si ces robots peuvent être personnalisables et open source, toute marque pourrait utiliser une plate-forme sophistiquée de service à la clientèle et donc mettre à disposition une Intelligence Artificielle en ligne. Cette première génération d'Intelligence Artificielle liée à des marques et au marketing pourrait impliquer des réunions de planification, la manipulation des comptes de médias sociaux, la saisie des données et l' automatisation marketing.

 

2. La Réalité Virtuelle

Plusieurs plates-formes (y compris Oculus Rift, Morpheus et Google Cardboard) ont légitimé le potentiel de la Réalité Virtuelle et l'étape suivante sera l'intégration de ces technologies dans des appareils communs, comme la télévision, les ordinateurs, les lunettes, etc. Ainsi, la réalité augmentée, une fois adoptée pourrait faire son chemin sur les navigateurs Web. Le travail du designer et spécialiste UX sera d'imaginer des mondes et de faciliter le voyage d'un utilisateur à travers elle. Enfin, surfer sur le Web permettrait de se sentir littéralement comme à l'intérieur d'un jeu. Pour les marques qui excellent à créer des expériences clients immersives, cette technologie sera un terrain de jeu pour de nouvelles actions marketing.

Firefox et Google expérimentent actuellement leurs propres versions de navigateur à réalité augmentée. La mise à disposition de cette technologie pour le grand public semble encore être de trois à cinq ans, il n'est pas encore conseillé aux entreprises de commencer à investir beaucoup d'argent dans le domaine, il faut cependant garder un oeil vigilant sur l'ensemble.

 

3. La Monnaie digitale

Lorsque les monnaies digitales, menées par Bitcoin, ont été introduites vers 2010, elles étaient une nouveauté peu coûteuse. Un seul Bitcoin, par exemple, coûte environ cinq cents. Aujourd'hui, ce même Bitcoin vaut plus de 500€.

Pour récapituler, les monnaies digitales sont des systèmes monétaires open source qui fonctionnent sans la participation de banques ou d'institutions gouvernementales. Elles sont basées sur des algorithmes mathématiques scientifiques qui font fluctuer la valeur automatiquement suite aux changements de comportement des utilisateurs. Bitcoin (actuellement représente un marché de 7 milliards de dollars) a rencontré un gros scepticisme autour de sa sécurité et de son évolutivité, mais ces préoccupations ont été largement écartées. L'instabilité, cependant, est toujours un problème. Le coût du Bitcoin est sujet à de grandes fluctuations. Pourtant, les monnaies numériques ne montrent aucun signe d'atrophie.

La liste des sites Web qui acceptent le Bitcoin comme possibilité de paiement augmente chaque jour, et inclut déjà des noms familiers tels que Microsoft, WordPress, OkCupid, Expedia, Tesla et Whole Foods. En raison de sa nature hautement cryptée, Bitcoin est particulièrement utile là où l'on veut préserver toute notion de vie privée.

Mais la monnaie digitale offre plus de possibilités qu'un simple acte d'achat/vente. Steem, la troisième monnaie digitale, offre une intégration sociale sur son réseau de contenu Steemit. Lorsque les utilisateurs publient sur Steemit, ils sont récompensés par une petite quantité de monnaie Steem. Plus le post devient populaire, plus d'argent reçoit l'utilisateur. Cette idée suggère toutes sortes de potentiels autour de l'intersection des récompenses et du contenu généré par l'utilisateur.

Version AMP de l'article