Bonjour, je suis Webmaster à Oullins à proximité de Lyon.
Passionné de nouvelles technologies et de Web, j'accompagne les entreprises désireuses de développer leur présence en ligne.

L'Effet de Réseau: un réel bien-être pour le futur ?

L'Effet de Réseau: un réel bien-être pour le futur ?

Lorsque Alexander Graham Bell a passé le premier appel téléphonique au monde au printemps 1876 depuis New-York, a-t-il bien compris l'importance du potentiel de son invention, car finalement, ce n'est pas tant l'invention de l'appel vocal qui a compté ce jour-là, mais la création du premier réseau mondial..

En plus d'étendre la portée de la voix, aurait-il pu prévoir que les réseaux ultérieurs permettraient un jour la possibilité d'écrire l'histoire, d'influer sur l'économie, faire des achats online ou même de rencontrer un médecin ?

Naturellement, il ne pouvait pas savoir. Les avantages ci-dessus n'auraient pas été possibles sans les millions et, éventuellement, les milliards de personnes qui participent, contribuent et façonnent le réseau.

Un projet internet, mobile, référencement?

Voilà pourquoi l'effet de réseau est si important, affirme le Dr Steven Shepard, un expert en communication. "L'ensemble de la civilisation humaine est supérieure à la somme de ses parties", dit-il. "Lorsque des ressources disparates sont connectées, un surensemble des résultats de la capacité a beaucoup plus d'impact qu'un seul individu."

Considérez les scanners biométriques par exemple. Bien qu'à l'origine destinés à faciliter les paiements sur mobile (avec leur champ d'application dans le ecommerce), les lecteurs d'empreintes digitales sur smartphones pourraient bientôt être utilisés pour authentifier des votes, prédit Shepard. "Pensez-y", dit-il. "Dans les pays où le vote peut conduire à la stigmatisation, ou pire, un préjudice physique, imaginez le pouvoir extraordinaire d'être en mesure de prendre part à une élection nationale tout en conservant sa sécurité et son anonymat."

En d'autres termes, lorsque les technologies destinées à un but sont combinées entre elles, de belles choses peuvent se produire. Et elles fédèrent d'autant plus pour doper les taux de participation, ce qui est une bonne chose non seulement pour les participants du réseau, mais la démocratie elle-même.

Mais l'effet de réseau profite non seulement à l'ensemble de la société qu'à un individu. Il permet de renforcer la voix des participants individuels. "Nous entrons maintenant dans l'ère de l'individu, dans lequel la voix d'une seule personne peut être toute aussi percutante que la voix d'un plus grand nombre ou même d'une organisation ou d'un pays", dit Shepard.

Par exemple, les enfants qui vivent dans des régions éloignées peuvent encore espérer profiter des rouages d'une éducation et donc contribuer un jour à l'amélioration de leur propre société. De même, les soins de santé et les procédures chirurgicales peuvent être livrées via des appareils en réseau pour ce même enfant, sans parler des opportunités bancaires et de commerce sans la nécessité de marchés physiques ou d'infrastructures.

Cela en soi est excitant. Mais qu'en est-il de notre empreinte électronique, des données que nous laissons de plus en plus derrière nous tout en prenant part à ce réseau. "Entre le début de la civilisation humaine et 2003, nous avons créé cinq milliards de gigaoctets de données" explique Shepard. "Aujourd'hui, nous en générons autant toutes les six minutes"..

Ainsi, non seulement l'effet de réseau crée la force du nombre. Elle augmente aussi de façon exponentielle notre capacité à apprendre beaucoup plus, plus rapidement. "Ces technologies et ces données volumineuses nous donnent maintenant la capacité de prédire des résultats avec un degré de précision étonnant" dit Shepard. "Une capacité qui améliore encore les fonctions de base de la société humaine."

Bien sûr, l'effet de réseau n'est pas tout rose. Trop de gens sont encore dépourvus d'équipements les menant à une sorte de congestion paralysante. Et nous ne pouvons pas ignorer le comportement anti-social que ce réseau peut parfois entraîner.

"Dans notre fuite en avant afin d'embrasser les technologies, nous manquons souvent les interactions humaines fondamentales qui nous en offrent tellement plus", affirme le Dr Tony Newton, co-auteur de The Network Effect. "Le plus commun est de taper un e-mail quand un appel téléphonique ou une réunion peuvent non seulement avoir un meilleur résultat, mais pourrait permettre, dans le cadre de l'échange de prendre une direction inattendue."

"Cette spontanéité humaine", dit Shepard, "est finalement le reflet du réseau lui-même. Nos comportements choisis contrecarrent ou encouragent l'effet de réseau". Donc, si nous voulons accélérer encore l'éducation, la santé, la transparence politique, la croissance économique, et tout le reste, nous devons chercher des moyens d'améliorer davantage "nos écosystèmes" plutôt que "les technologies".

Version AMP de l'article